Derniers sujets
» actif topic mimouni reporter souss com
par silicon Jeu Mar 31, 2016 11:37 pm

» Forum Bled Amazigh feed links
par silicon Dim Fév 14, 2016 1:52 am

» Souss com le forum Imazighen
par silicon Dim Fév 14, 2016 1:51 am

» Amazigh Amazighité Amazighisation
par silicon Jeu Déc 17, 2015 10:17 pm

» inas inas de Rouicha encapsulée par Mimouni
par silicon Lun Déc 07, 2015 1:47 am

» Sitemap de #Mimouni Tanmerte
par silicon Sam Nov 14, 2015 9:18 pm

» Mimouni : chef d'oeuvre du génie Amazighien
par silicon Mar Oct 27, 2015 11:40 pm

» Le Portail Blad du Marocain
par silicon Dim Oct 11, 2015 4:10 pm

» Le Site Marocain Blad emerge par l'analyse politique Mondiale
par silicon Ven Oct 09, 2015 8:50 pm

» Mimouni dénonce ce patrimoine mondial qui reflète encore l'exploitation des esclaves
par silicon Mar Oct 06, 2015 3:41 pm

» Le Roi d'Égypte Amazigh Shishunk dans la Bible
par silicon Lun Aoû 03, 2015 11:00 pm

» Momie Berbere des siecles avant les pharaons
par silicon Lun Aoû 03, 2015 10:59 pm

» Tamazighte et sympatisants Tamazirte
par silicon Lun Aoû 03, 2015 10:57 pm

» Le Maroc militaire ,defense tridimentionnelle
par silicon Dim Juil 05, 2015 2:53 am

» Yabiladi refuse d'embarquer sur l'arche de Noe
par silicon Jeu Mai 21, 2015 9:30 pm


Zaz ...le mauvais citoyen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zaz ...le mauvais citoyen

Message par abdelmalek le Jeu Mai 08, 2014 9:45 pm

Tout lui souriait, recruté par la nouvelle géneration telecom, fait de lui un leader malgré son jeune age et son experience dérisoire, gros salaire, grosse voiture, l'honneur te le prestige
... mais très vite il commence a tisser et planifier pour mettre sa société a xec ..de meme que son pas ..
et comme dit Mimouni
(citation):

....Le diplomé a la recherche du travail avec les connaissances que le pays a pu lui offrir après 50 ans d'indépendance et de sacrifice ... trouve enfin le job tant espéré....mais vite ..il oublie...le passé, le pays, le citoyen, l'honneur, ... et commence a tisser des alliances, a détecter les trous dans la loi afin qu'il puisse les exploiter ... il commence alors une longue marche vers le sommet, acquis des voitures de luxe, villa de plusieurs hectares, gardes de corps, bayadères .... L'administration devient son vaisselier, détourne tout à son profit, ... traite le citoyen en crottin ........ VADE RETRO-SATANA ! Le citoyen lésé ou abusé met presque toujours la faute sur le pays ..... quel pays !... NON et NON ... ce sera une grave erreur, le pays n'a jamais fait de mal a qui que se soit, c'est nous qui lui portent préjudice...SI VOUS DECOUVREZ QU'IL YA DES CAFARDS DANS VOTRE MAISON, VOUS LA DETRUIREZ ? non bien sure, idem pour le pays. Ces cafards existent partout, ce sont des blaniules, des crotalidés, satrapes et hétéroclites qui méritent notre mérycisme, sont arrivés a ce poste par mésalliance sans emprunter le draille et soumettent le pays et ses citoyens a une blénorrhé continue ... N'ayez aucune compassion avec ces virus croupissants, ne vous transformez jamais en sati.....DENONCEZ LES, DENONCEZ LEUR AGISSEMENT. Surtout ne pas oublier qu'en plus d'avoir fait votre devoir en dénonçant ces malfaiteurs,le fait d'écrire peut également vous soulager, atténuer vos déboires, vous alléger de la souffrance des abus que vous aurez du supporté subit.
fin de citation



Après wana ..wanadou Maroc ... et le paiement en ligne ..... Karim Zaz est en prison a Oukacha
bienvenu parmis tes frères ..les fraudeurs

abdelmalek
Admin

Messages : 83
Date d'inscription : 16/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zaz ...le mauvais citoyen

Message par abdelmalek le Jeu Mai 08, 2014 9:47 pm

Maroc : Karim Zaz, l’ex-directeur général d’Inwi accusé de fraude télécom en bande criminelle
agenceecofin.com


Le 10 mars 2014, Karim Zaz (photo), l’ex-directeur général de l’opérateur de téléphonie mobile Inwi est passé devant le juge d’instruction du tribunal de première instance de Casablanca. Aux côtés de dix autres personnes, il est accusé de constitution de bande criminelle, de détournement de trafic téléphonique international, de faux et usage de faux, d’escroquerie et de blanchiment d’argent.
L’enquête judiciaire qui a conduit à son interpellation a été lancée suite à la plainte déposée en juin 2013 par Inwi. L’entreprise qui subissait un brouillage téléphonique dans un quartier de Casablanca avait découvert qu’un réseau de pirate détournait les appels internationaux en utilisant son câble. Le réseau comptait deux collaborateurs de Karim Zaz, qui, sous le couvert du lancement d’un centre d’appel, avaient acquis des équipements télécoms sophistiqués.

Lors d’une perquisition dans les locaux de la société dénommée SIART, liée aux activités de Karim Zaz, du matériel informatique et des cartes SIM avaient été retrouvés. Les trois opérateurs télécom du pays, Maroc Télécom, Méditel et Inwi avaient alors décidé de porter plainte contre SIART dont les activités frauduleuses leur ont provoqué des pertes de 4 milliards de dirham (350 millions de dollars). L’enquête qui en a résulté a permis d’identifier six sociétés qu’aurait créées Karim Zaz, spécialisées dans le piratage et le détournement du trafic téléphonique international.

abdelmalek
Admin

Messages : 83
Date d'inscription : 16/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zaz ...le mauvais citoyen

Message par abdelmalek le Jeu Mai 08, 2014 9:49 pm


Karim Zaz, ancien DG de Wana (l’ancêtre d’Inwi), polytechnicien et ingénieur Telécom Paris, dort depuis jeudi dernier à la prison civile de Oukacha.
Onze personnes, Ahmed Naciri, Ahmed Aboubadr, Azzedine Moutawakil, Noureddine Zaïm Sassi, Rabie Nour, Mohamed Waddoune, Lahcen Ghaffès, Hicham Touijri, Samir Aich et Youssef Hanane, partagent sinon sa cellule, du moins son infortune.
A l’origine de cette affaire qui défraie la chronique et met en émoi les milieux huppés de Casablanca eu égard à la personnalité de l’accusé principal, une plainte de Wana Corporate, qui s’estime victime de détournements de son réseau sur des appels à l’étranger. Plainte instruite par la Police judiciaire qui a bénéficié pour son enquête préliminaire, de l’assistance de l’ANRT, et, excusez du peu, d’Interpol !
Présenté devant le Procureur du Roi du Tribunal de première instance de Casablanca, les prévenus ont été placés en détention préventive à Oukacha avant leur convocation devant le juge d’instruction à partir du lundi 10 mars.
Telles sont les données vérifiables et vérifiées dont on dispose à cette heure, alors que les avocats des prévenus ne peuvent, faute de disposer de l’ensemble du dossier, qualifier exactement les charges qui sont retenues contre leurs clients.
Ce qui est sûr, cependant, c’est que l’affaire fait grand bruit, Karim Zaz étant considéré comme un esprit brillant, un spécialiste avéré des télécommunications. On se rappelle qu’il avait lancé avec Wanadoo (alors filiale de France Telecom au Maroc), l’une des premières expériences de portail Internet dans notre pays, avant de tomber dans les bras des promoteurs de Wana et de diriger le troisième opérateur télécoms qui connut un véritable flop avec sa solution de téléphonie à couverture limitée WDMA.
Cet échec cuisant entraîna son départ de Wana et depuis, Karim Zaz, connu également pour être l’un des promoteurs du saut en chute libre au Maroc, notamment dans la région de Béni Mellal, adepte lui-même de ce sport, « avait monté des affaires » liées à Internet, dont un portail dédié à La Redoute.
Maintenant que l’affaire est en phase d’instruction, il sera sans doute peu aisé d’avoir des informations fiables, sachant que cette étape implique le secret, à moins qu’elles n’émanent d’avocats désireux, en distillant quelques bribes,  de soigner l’image de tel ou tel prévenu.
Mais, condamnation ou pas, responsabilité ou non dans une affaire de détournement du trafic télécoms, pour Karim Zaz, la messe est dite et le mal est fait.
Jeté en prison, il se trouve désormais au banc des accusés et, pour les milieux d’affaires, qui n’aiment ni les scandales, ni les emprisonnements, au ban de la société.
Quelle que soit la décision de la Justice, coupable ou innocenté, il lui sera très difficile désormais de « revenir au-devant de la scène ».
Un constat incontestablement terrible, malheureusement imparable comme ont pu le vivre toutes les « personnalités » qui, ces dernières années, ont eu affaire à la Justice dans notre pays.
Mais, comme pour tous les scandales qui ont défrayé la chronique précédemment, une fois que la justice passe et quelle que soit la sentence, on n’a jamais vraiment le dernier mot de l’affaire. Et c’est ce qui interpelle le plus les « praticiens du ragot », toujours frustrés de ne pas avoir le mot de la fin…
Fahd YATA

abdelmalek
Admin

Messages : 83
Date d'inscription : 16/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zaz ...le mauvais citoyen

Message par abdelmalek le Jeu Mai 08, 2014 9:51 pm

Déféré jeudi 6 mars devant le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Casa, Karim Zaz et ses 11 co-accusés ont été placés en détention préventive poursuivis pour crimes financiers
Ce qui s’apparentait à un rêve sans fin, et qui dure depuis presque deux décennies, est devenu à partir de lundi 3 mars 2014 un véritable cauchemar. Karim Zaz, ancien président directeur général de Wana, et auparavant patron de Maroc connect, passe ce jeudi 6 mars 2014 sa première nuit à la prison Oukacha à Casablanca.

Mercredi 5 mars, la brigade nationale de la police judiciaire l’avait déjà présenté devant le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Casablanca, avec onze co-accusés pour constitution de bande criminelle, escroquerie, trafic de communications téléphoniques à l’échelle internationale et abus de confiance. Un procédé qui a permis selon les premiers éléments de l’enquête à une société créée en France par M. Zaz d’engranger des sommes importantes en devises. L’équivalent de plus d’un milliard de dirhams.

Chronologie d’une traque
Tout a commencé en 2012 quand deux opérateurs téléphoniques nationaux ont déposé deux plaintes au sujet d’un énorme détournement de communications téléphoniques internationales. Ce détournement, qui s’est accentué ces dernières années entre Casablanca et Paris, coûte aux deux opérateurs des pertes considérables.

Quand l’ANRT se saisit de l’affaire
Une première enquête avait été réalisée par l’Agence nationale de la réglementation des télécommunications (ANRT), qui a conduit à la découverte d’une société secrète logée dans un appartement à Casablanca. Cette société disposait d’un matériel technologique sophistiqué de dernière génération dont des antennes paraboliques très puissantes et un dispositif formant une boucle locale radio (BLR) permettant un accès très haut débit à Internet.

Comment fonctionnait la combine ?
En langage plus simple, une communication internationale au lieu qu’elle soit connectée sur le réseau national et l’opérateur national -récepteur dans ce cas-, perçoit une contrepartie de la part de l’opérateur étranger émetteur de la communication, elle est piratée sur un réseau clandestin et est considéré comme nationale.
A ce qu’il paraît, les résultats de l’enquête de l’ANRT ont permis aux enquêteurs de la BNPJ de cibler davantage leurs investigations jusqu’à mettre la main, lundi 3 mars sur M. Zaz et ses collaborateurs. Parmi eux, deux personnages qui l’ont accompagné dans ses divers postes depuis Maroc Connect. Il s’agit de Nour Rabie et Ahmed Naciri, fidèles parmi les fidèles.

Mais comment M. Zaz a-t-il pu monter son opération pendant des années?
Le seul hasard a conduit les enquêteurs jusqu’à lui. Seuls les spécialistes des télécoms peuvent avoir une idée plus ou moins précise et seuls les éléments de l’enquête, toujours en cours, peuvent éclaircir de manière précise les zones d’ombre de cette histoire à dormir debout.

Mais le problème paraît plus complexe pour M. Zaz et ses acolytes. Les enquêteurs de la BNPJ n’écartant aucune hypothèse se sont posés des questions sur les bénéficiaires de telles communications téléphoniques internationales anonymes. Et si parmi eux il y avait des activistes terroristes qui pouvaient recevoir et donner des instructions sans être inquiétés ? Une probabilité que personne ne peut écarter depuis ce jeudi 6 mars 2014.
Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur a rendu public un communiqué annonçant le démantèlement d’une cellule terroriste qui s’adonne également au trafic téléphonique international. Pur hasard ? On le saura dans les prochains jours.

Karim ZAZ : bio express
Karim ZAZ est diplômé de Polytechnique et de Sup'Télécom, a créé, en 1999, Wanadoo Maroc avec le soutien de France Télécom, et monte Maroc Connect, la structure juridique en charge de la marque.
En 2003, alors que Wanadoo Maroc est menacée de fermeture par sa maison mère, Karim Zaz réussit à trouver les capitaux nécessaires à la reprise de l'entreprise grâce à deux fonds de capital-risque, Attijari Capital et Fipar.
2005 Maroc Connect obtient la 3ème licence de téléphonie fixe du pays, en déboursant 306 millions de dirhams (27,7 millions d'euros). Il devient par la suite le patron de Wana, troisième opérateur télécom au Maroc avant d’être démis de ses fonctions en 2009.

menara ma

abdelmalek
Admin

Messages : 83
Date d'inscription : 16/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zaz ...le mauvais citoyen

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:13 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum